Reprise d’activités en présentiel au sein d'AMU pour les personnels

Grands principes et 3 phases-temps d'un retour progressif et sur volontariat

Le Plan de Reprise d’Activités (PRA) au sein d’AMU sera très progressif à compter du 18 mai jusqu'aux vacances d'été et sur la base du volontariat pour la grande majorité des fonctions. 

Le travail à distance reste la règle. En effet la santé des personnels et celle de leurs proches est la priorité. 

Aussi, le PRA  d'AMU comprend les mesures sanitaires maximales visant à protéger chaque personnel, tout en reprenant par étapes progressives et pour un nombre limité de personnes, les missions essentielles de service public dans un cadre plus « normal ».

A compter de ce 11 mai, date de déconfinement national, le respect des gestes barrières et des mesures de distanciation physique prend  encore plus d'importance. Il faudra y ajouter le port du masque dans certaines situations.  Le rappel de ces gestes barrières est mentionné plus bas.  Il seront affichés sur tous les sites universitaires, à de nombreux endroits, et des masques "barrières" lavables et réutilisables seront distribués aux agents venant sur les sites et campus.

1. Plan de reprise d’activité : les grands principes en 3 phases

Avant toute chose, le travail à distance reste la règle. 

Seuls 10 % environ de l’effectif  total d’AMU est amené à revenir travailler sur site car leurs activités sont impossibles ou très compliquées à mener à distance. Chaque responsable d’équipe a identifié ces collègues et ces activités lors d’une enquête menée la semaine dernière.

Aussi, ce seront ces collègues qui reviendront les premiers dans les bureaux et laboratoires.

La journée du 11 mai, personne ne sera accepté sur site, hormis les personnels en charge de la logistique du plan de reprise qui interviendront toute la semaine. 

Le déconfinement, très progressif, se fera en 3 phases menant jusqu’aux vacances d’été :

·         La phase 1 – du 11 mai au 18 mai - est consacrée à préparer la réouverture des sites. Les seules présences autorisées seront donc liées à cette nécessité d’organisation : installation des protections plexiglass sur les lieux d’accueil du public, mise en place des contenants de gels hydroalcooliques, marquage au sol de distanciation physique, installation signalétique, affichage des mesures sanitaires. L’organisation de la distribution des masques barrières et des plannings de retour (pour très peu de personnels, donc, vous l’aurez compris) sont déjà en cours.

·         La phase 2 – du 18 mai au 1er juin - sera consacrée à consolider le télétravail et organiser la reprise partielle en présentiel des activités, pour un nombre très légèrement plus important de personnels qu’en phase 1, et sur volontariat.

·         La phase 3 – du 2 juin jusque nouvel ordre -  verra une nouvelle augmentation des effectifs en présentiel, sur volontariat et organisée par chaque composante, dans la limite du raisonnable pour pouvoir  respecter, toujours, les règles de sûreté sanitaire. 

Le travail à distance restera donc encore la règle. 

2. Plan de reprise d’activité : les critères complémentaires                                          

Le retour sur site sera organisé par la composante ou la direction et sera lié à la prise en compte de nombreux éléments :  

  •          De la date à laquelle on se situe et la réalité sanitaire à cette date.
  •          Du volontariat  manifesté auprès du, sous réserve des nécessités de service.
  •          De la reprise des rythmes scolaires et de la garde des enfants.
  •          Des  moyens  de  déplacement pour venir travailler. Les personnes  se  déplaçant  à  pied,  à vélo  ou  en véhicule particulier seront prioritaires pour reprendre en présentiel.
  •          Du maintien en confinement des personnes vulnérables ou dont l’état de santé n’est pas compatible avec  la situation sanitaire - selon l’avis des autorités sanitaires ou, à défaut, du médecin de prévention ou du médecin traitant.
  •          Du maintien en confinement de toute personne ressentant d’éventuels symptômes du COVID-19  ou en contact direct avec des personnes présentant ces symptômes.
  •          Du  respect  des  mesures  et  gestes  barrières, notamment la règle  de  distanciation  sociale  entre  deux  agents  et  le lavage régulier des mains nécessitant des stocks suffisants de savon, de gel hydro alcoolique, le nettoyage  des locaux entre  le roulement de deux équipes au même bureau…

Des cellules de crise de campus pilotées par les Doyens délégataires de sécurité ont été constituées pour mettre en œuvre et adapter ces mesures communes à notre université. C’est évidement similaire pour les services centraux.

Le PRA de notre Université est prudent et tient compte à la fois de nos nécessités de service public, de notre volonté à travailler en présentiel et des mesures sanitaires qui s’imposent encore à toutes et tous. 

Il est important de garder nos pensées positives et notre esprit solidaire envers notre université et l'ensemble de notre communauté.

Prenez grand soin de vous et de tous.

Retrouvez les infos sur le PRA