Paroles d'alumni : Victor Fontaine présente la compétition Greenpunch

Victor Fontaine, Alumni de la promotion diplômée en 2015 (MSc 2 MGIM), a fondé Greenpunch une compétition pour l'environnement, dont le but est de réduire notre empreinte écologique en consommant différemment. Cette première édition, proposée du 2 au 8 novembre 2020, a été un réel succès. Les étudiants de l'IAE Aix-Marseille étaient nombreux à participer (20 équipes inscrites) et ont terminé parmi les 3 meilleures équipes de la compétition. Retour de notre alumni sur cette belle aventure.

"L’écologie, un enjeu collectif ! Un récent sondage dévoilé lors de la Semaine européenne du développement durable démontrait que 82% des Français se sentent concernés par les problématiques environnementales. D’après cette étude, 8 Français sur 10 seraient prêts à s'engager dans des actions qui nécessitent "peu de temps et peu d'argent", comme le fait de trier ses déchets (88%) ou de privilégier l'économie circulaire (80%). Ces résultats sont très encourageants surtout lorsque l’on sait qu’encore récemment les actions individuelles et quotidiennes étaient considérées vaines pour lutter contre les dérèglements de notre environnement. Cette croyance n’a d’ailleurs pas disparue, nous avons souvent le sentiment que nos actions ont trop peu d’impact face à aux enjeux gargantuesques que représentent le réchauffement climatique, l’extinction d’espèces ou encore la déforestation massive. Cependant, la tendance est à l’action car une idée a émergé : si nous n’agissons pas qui le fera ? En effet les entreprises, les pouvoirs publics ou encore les associations ont leur part de responsabilité, mais finalement, nous, citoyen.ne.s et consommateur.es. sommes le dernier maillon de la chaîne : notre impact direct semble faible mais notre impact indirect lui, à travers nos choix de consommation et nos habitudes de vie est immense.

Si seul.e la tâche paraît ardue, à plusieurs l’enjeu devient accessible !! C’est avec cette idée en tête que nous avons lancé récemment la compétition Greenpunch : un projet à portée environnementale dont l’objectifest de réduire notre empreinte écologique collective par le jeu. Lors de la première édition, ce sont environ 1 000 mètres cubes d'eau et 8500 kg de C02 qui ont été économisés. Plus de 600 participants se sont mobilisés seul ou en équipe : et ont relevé plus de 7500 défis écologiques du quotidien comme le fait de manger moins de viande, de produire moins de déchets ou encore de passer moins de temps sous la douche. Sur la ligne de départ se sont mélangés des étudiants, des travailleurs, des lycéens, des participants libres, des joueurs en équipe ou encore des joueurs seuls. Tous partageaient un objectif commun : relever un maximum de défis écologiques parmi une liste d’une trentaine de défis et en apporter la preuve grâce à une photo partagée sur les réseaux sociaux. Pendant 7 jours, nous avons dénombré plus de 900 repas végétariens, 500 douches express, 500 soirées sans écran, 500 trajets réalisés à pied ou en vélo plutôt qu’en voiture, 300 journées en produisant un minimum de déchets ou encore 400 journées sans chauffage.

Comment expliquer l’engouement suscité par cette compétition ? Sur ce type de démarche, une question légitime se pose : comment inciter à jouer ? La motivation intrinsèque forme une première réponse, plus de 80% des participants ont cité leur engagement pour la cause environnementale comme motivation à participer. Ensuite, ont été cité les récompenses écoresponsables, la curiosité ou encore la présence de coéquipiers. Nous avions l’intuition que le système de récompense et de reconnaissance entre paires apporterait une valeur supplémentaire à la démarche et permettrait probablement de motiver quelques indécis. De plus, nous souhaitions promouvoir des enseignes écoresponsables qui permettent de consommer de manière plus raisonnée et de changer nos habitudes quotidiennes pour favoriser des rituels plus respectueux de m’environnement. C’est ainsi que nous avons eu la chance d’être soutenu par une vingtaine de partenaires business lors de cette première édition : des enseignes qui ont proposé des alternatives écologiques à nos produits de consommation courants en récompense aux gagnants de la compétition. Les IAE de France et d’autres écoles se sont également mobilisés pour soutenir la démarche et la communiquer auprès de leurs étudiants. Une trentaine d’établissements étaient représentés lors de la compétition et d’ailleurs trois équipes gagnantes sur six proviennent des IAE de Poitiers, de Bayonne et Aix-Marseille. Enfin, l’élément le plus marquant de la compétition pour l’environnement Greenpunch a été son aspect fédérateur, le sujet de l’environnement est bien un enjeu collectif qui prend tout son sens lorsque l’on s’en saisi à plusieurs !"